Passer au contenu

/ Direction des affaires internationales

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Le rôle de l’architecture dans l’adaptation aux changements climatiques

Depuis plusieurs années, le professeur Gonzalo Lizarralde de l’École d’architecture organise, avec le soutien de notre programme de financement, des ateliers terrain à l’international permettant à des groupes d’étudiants et étudiantes de comprendre les relations entre l’architecture et les changements climatiques. 

Un séjour à Yumbo pour mesurer le risque d’inondation

En 2018, une quinzaine d’étudiants et étudiantes de la maîtrise en architecture ont eu l'occasion de participer à une formation hors les murs à Yumbo, en Colombie. Cette activité s’intéressait notamment à l’impact des changements climatiques, aux enjeux liés aux inondations récurrentes dans certains quartiers de la ville et aux défis associés aux transformations du cadre bâti. Cette formation a permis au groupe de travailler avec des partenaires ayant des visions et des ressources variées, favorisant ainsi de nouvelles approches et pratiques de l’architecture. 

En savoir plus sur l'atelier en Colombie


Regard sur l’impact des changements climatiques à Reparto Camacho : intervenir en contexte de coopération internationale 

En 2019, une dizaine d’étudiants et d’étudiantes du même programme se sont envolés vers Santa Clara, à Cuba, afin de participer à un atelier exploratoire sur les solutions architecturales et urbaines justes et équitables dans le contexte de quartiers affectés par les changements climatiques. Ils ont réalisé une visite guidée du quartier de Reparto Camacho et se sont entretenus avec des résidents pour mieux saisir les particularités culturelles, sociales et politiques du contexte d’intervention dans le cadre d’une aide internationale.  

Grâce à cette formation, ils ont pu travailler avec des équipes étudiantes mixées provenant des différentes universités participantes. Les résultats des travaux réalisés ont ensuite été présentés à la Universidad Central Marta Abreu de las Villas, conférant aux étudiants et étudiantes une expérience unique tout comme une visibilité internationale au programme de maîtrise en architecture de l’UdeM.

 

Photo de gauche : séances de travail avec les étudiantes et les étudiants cubains © Karolina Ramirez | Photo de droite : présentation des travaux © Benjamin Herazo

« Travailler en équipe dans le contexte de cet atelier multiculturel a été un beau défi, relevé en plusieurs étapes. Il a fallu bien sûr faire connaissance, assurer la logistique qui permette de surmonter les timidités linguistiques. Armés d’un dictionnaire hors ligne (en cas de besoin), l’équilibre est revenu et la barrière de la langue a été finalement vite oubliée au profit d’un savant mélange d’espagnol-anglais-français parfaitement efficace. Encore mieux : en cherchant une traduction dans le dictionnaire, un synonyme nous a inspiré un concept pour notre projet. L’expérience cubaine nous a rappelé qu’une des compétences principales dans notre futur métier est de savoir s’adapter. 

Dans le cadre du projet, il nous a fallu apprendre beaucoup de choses sur les besoins des gens du quartier sur place. Mais en allant à la rencontre des familles concernées, c’est d’abord la leçon de vie, d’humilité, de dignité et de résilience que nous retiendrons avant tout le reste. Expérience particulièrement importante si l’on veut que l’éthique reste au cœur de nos futurs valeurs et devoirs en tant qu’architectes. »  

- Adeline Martin, étudiante de l’UdeM et participante à la formation hors les murs à Cuba

Les étudiantes et étudiants ont été sensibilisés aux enjeux de vulnérabilité et de résilience et aux aspects éthiques de la pratique de l’architecture et de la gestion de projets dans le contexte de l’habitat dans les quartiers informels. L’atelier hors les murs a permis le développement d’une approche spécifique aux interventions dans un contexte de coopération internationale. Il a aussi solidifié la relation entre les universités participantes en permettant la poursuite d’une collaboration professorale à travers l’échange et le renforcement d’expertises mutuelles en aménagement du territoire dans les pays à ressources limitées.

En savoir plus sur l'atelier à Cuba 

Ces projets ont été soutenus dans le cadre du volet 3 – Formation hors les murs du programme de financement de la DAI.