Passer au contenu

/ Direction des affaires internationales

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Trois projets de l'UdeM se démarquent au Fonds France-Canada pour la Recherche

Les projets des professeurs Jean-Sébastien Joyal, Julie Hussin et Pierre Noreau ont été sélectionnés dans le cadre du concours 2021 du Programme Nouvelles collaborations de recherche du Fonds France-Canada pour la Recherche (FFCR).


Créé en 2000 par l’Ambassade de France au Canada et un consortium de 20 universités canadiennes, le FFCR favorise la création de nouveaux partenariats en soutenant la mobilité étudiante et en recherche entre la France et le Canada. Pour ce faire, le programme soutient des projets conjoints réalisés entre des équipes d’établissements français et canadiens n’ayant jamais collaboré auparavant.

Après avoir franchi un processus de sélection en trois étapes, trois initiatives de l'UdeM déployées par les professeurs Jean-Sébastien Joyal, Julie Hussin et Pierre Noreau se démarquent pour la force de leur proposition et de leur collaboration avec leur partenaire français. Elles figurent ainsi parmi les 23 projets soutenus dans le cadre du concours 2021 du FFCR.

Deux projets en médecine et un projet en droit

«Rôle de la O-GlcNAcylation dans l’épigénétique et le métabolisme mitochondrial au cours de la phase précoce du choc septique» : un projet mené par Jean-Sébastien Joyal, professeur agrégé au Département d’ophtalmologie et au Département de pédiatrie de la Faculté de médecine, et Benjamin Lauzier, professeur en physiologie l’Université de Nantes.

Les équipes nantaise et montréalaise étudieront l’hypothèse selon laquelle l’O-GlcNAcylation gouverne le métabolisme énergétique mitochondrial et engendre une signature épigénétique protectrice durant la phase précoce du choc septique, déterminant ainsi l’évolution favorable ou délétère lors de la deuxième phase du choc.

 

«Thérapies métaboliques de l'insuffisance cardiaque : nouvelles approches bioinformatiques pour l'analyse de données "omiques" multi-dimensionnelles (NADINFO)» : un projet déployé par Julie Hussin, professeure adjointe au Département de médecine, et Mathias Mericskay, chercheur à l’Université Paris-Saclay.

Le projet vise le développement de thérapies dites métaboliques pour améliorer les fonctions énergétiques du cœur et des organes périphériques afin de diversifier l’arsenal thérapeutique et améliorer la qualité de vie et la survie des patients et patientes atteints d’insuffisance cardiaque. 

 
 

«L'accès à la justice à l'épreuve de la COVID-19 au Canada et en France» : un projet développé par Pierre Noreau, professeur titulaire à la Faculté de droit, et Hélène Pauliat, professeure de droit public à l’Université de Limoges.

Cette initiative se propose d’analyser l’impact de la crise sanitaire sur la résilience de l’institution judiciaire en France et au Canada, en orientant particulièrement son analyse sur le positionnement des justiciables de ces deux pays, qu’ils s’agissent de particuliers ou d’entreprises, vis-à-vis de l’accès à la justice. 

 

 

Nous félicitons les trois personnes lauréates et leurs équipes, et leur souhaitons beaucoup de succès dans la réalisation de ces initiatives! Prenez note qu’un nouvel appel à propositions ouvrira en septembre 2021.