Passer au contenu

/ Direction des affaires internationales

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Les humanités numériques : entre la France et le Québec

Phénomène en pleine expansion depuis les 20 dernières années en Amérique du Nord et en Europe, les humanités numériques constituent une approche transdisciplinaire qui invite à repenser le sens de la recherche, à réfléchir les changements culturels occasionnés par les médiums technologiques et à favoriser une meilleure accessibilité des connaissances auprès des communautés.

À l’UdeM, elles sont au cœur des projets du Centre de recherche interuniversitaire sur les humanités numériques (CRIHN), qu’a fondé en 2013 le professeur titulaire au Département de littératures et de langues du monde, Michael Sinatra. Une entente de collaboration récemment conclue avec Huma-Num, un laboratoire de recherche du CNRS basé au Campus Condorcet à Paris et spécialisé depuis plus de 15 ans en la matière, permettra un enrichissement mutuel des savoirs par le biais d’échanges professoraux et étudiants entre les deux établissements.
 

Des retombées prometteuses de part et d’autre

Pour le professeur Sinatra, cette entente représente une occasion pour le CRIHN et Huma-Num d’enrichir leurs initiatives aux niveaux méthodologique, théorique et pragmatique. Et d’ailleurs, selon le chercheur, « Huma-Num est le partenaire idéal pour assurer un rayonnement de nos activités en France et des leurs au Canada, l’UdeM étant la première université francophone au pays. »

Grâce à son équipe composée d’ingénieurs chercheurs, un statut qui n’existe pas au Canada, Huma-Num offrira une contribution technologique aux chercheurs et chercheuses de l’UdeM en leur proposant des outils novateurs qui leur permettront d’aborder leurs projets d’un angle différent. « Ces outils permettront, par exemple, de constituer des environnements de travail et de les ouvrir au grand public pour favoriser une accessibilité aux connaissances, explique M. Sinatra. Ils contribueront au développement des projets et à leur insertion dans une expertise européenne. » 

Plusieurs membres de la communauté professorale de l’UdeM profiteront de ces échanges : lorsque la situation le permettra, la professeure agrégée au Département de communication et membre du CRIHN, Juliette de Maeyer, se rendra dans les laboratoires d’Huma-Num pour enrichir ses travaux sur le journalisme et les nouvelles technologies. Le projet prévoit également des échanges d’étudiants et d’étudiantes au doctorat et au postdoctorat pour la réalisation de séances de travail dans les laboratoires parisiens.

En contrepartie, Huma-Num bénéficiera de l’expertise du CRIHN en ce qui concerne, notamment, l’amélioration de ses outils technologiques sur le plan éthique. Ses chercheurs et chercheuses seront intégrés à des équipes de recherche canadiennes et accéderont à des projets bilingues, de manière à complémenter ce qui se fait en Europe.