Passer au contenu

/ Direction des affaires internationales

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Trois projets de coopération internationale soutenus par USF

Trois projets de l’Université de Montréal ont été retenus et appuyés par Universitaires sans frontières (USF) depuis son adhésion à l’organisation en 2018. Portés par l’École de santé publique et par la Faculté de médecine vétérinaire, ces initiatives bénévoles proposeront des contributions structurantes dans trois universités situées au Viêt Nam, au Sénégal et au Maroc. 


Établissement d’une collaboration formelle pour la mise sur pied d’un système d’assurance qualité à la Hải Phòng University of Medicine and Pharmacy, au Viêt Nam

Le paysage universitaire du Viêt Nam est en pleine mutation et n’échappe pas à la compétition : les universités se doivent d’avoir une stratégie d’attraction et de rétention des talents, et sont tenues d'améliorer la qualité de leur enseignement tout comme leur capacité de recherche. Elles ont intérêt à appliquer pour une accréditation de leurs programmes auprès d’une organisation compétente, mais doivent avant tout prouver qu’elles peuvent offrir des programmes d’études de haute qualité.

Manquant de ressources pour mener à bien un tel exercice, le Bureau d’assurance qualité de la Hải Phòng University of Medicine and Pharmacy a fait appel à une collaboration externe. Les professeures de l’École de santé publique, Lise Lamothe (à gauche), du Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé, et Béatrice Godard (à droite), du Département de médecine sociale et préventive, ont été invitées à partager leur expertise en établissant une collaboration avec l’Université afin d’y mettre en œuvre un programme d’assurance qualité. Ce projet inclut également la contribution du professeur Daniel Reinharz de la Faculté de médecine de l’Université Laval, qui a une relation de longue date avec la Hải Phòng University of Medicine and Pharmacy. 


Contribution de la Faculté de médecine vétérinaire (FMV) de l'Université de Montréal pour accroître la capacité d'enseignement vétérinaire de l’École Inter-États des Sciences et médecine Vétérinaires (EISMV) de Dakar, au Sénégal

Les changements politiques des États membres de l’EISMV ont entraîné une migration du corps professoral de l'établissement vers le secteur privé, affectant ainsi la qualité de la formation vétérinaire offerte à sa communauté étudiante. Le Département des sciences biologiques et productions animales, et particulièrement le secteur de la thériogénologie, en sont durement touchés. La qualité du diplôme des étudiants et étudiantes de 4e et de 5e année s'en voit également compromise, puisque le cours de reproduction ne leur est plus offert. Ces deux années sont pourtant cruciales dans l’apprentissage de la pratique de la médecine vétérinaire.

Dans ce contexte, Mouhamadou Diaw, professeur agrégé au Département de sciences cliniques de la FMV, souhaite améliorer la capacité d’enseignement vétérinaire de l’EISMV. Il assurera, d'une part, l’enseignement du cours de thériogénologie nécessaire à la formation des étudiants et étudiantes de l'EISMV et favorisera, d'autre part, le développement de l’expertise du corps professoral de l'Université dans cette matière, afin d’accroître sa capacité à l’enseigner, mais aussi à élaborer des cours théoriques, du matériel didactique et des travaux pratiques pour les étudiants et étudiantes.


Contribution de la Faculté de médecine vétérinaire (FMV) de l’Université de Montréal pour accroître la capacité d’enseignement vétérinaire de l’Institut Agronomique et Vétérinaire (IAV) de Rabat, au Maroc 

L’IAV, seul établissement d’enseignement vétérinaire au Maroc, a gagné une réputation considérable en Afrique et à travers le monde pour la qualité de sa formation vétérinaire et de sa recherche scientifique. Il a cependant vu son nombre de professeurs et de professeures diminuer considérablement en raison d’une réforme gouvernementale, affectant ainsi la formation offerte à l'ensemble de sa communauté étudiante, qui représente un important bassin de futurs professeurs vétérinaires.

En réponse à cette situation, Younès Chorfi, professeur en nutrition et en productions animales au Département de biomédecine vétérinaire de la FMV, propose d’améliorer les capacités d’enseignement et de formation des étudiants et des étudiantes de l’IAV dans trois domaines de la discipline. Le professeur Chorfi contribuera à l’amélioration de la formation en nutrition vétérinaire. Il fera appel au Dr Bertrand Lussier pour complémenter la formation en chirurgie vétérinaire et au Dr Réjean Lefebvre pour bonifier la formation en thériogénologie.  

 


Le concours actuel d'USF est ouvert jusqu'au 8 mars 2021.