Passer au contenu

/ Direction des affaires internationales

Je donne

Rechercher

Champs d’action

La Direction des affaires internationales (DAI) agit sur plusieurs plans afin de renforcer l’internationalisation de l’enseignement et de la recherche à l’Université de Montréal.

Mobilité étudiante

La DAI encourage la communauté étudiante de l’UdeM à vivre des expériences de formation à l’étranger et appuie les étudiantes et étudiants internationaux qui souhaitent venir sur nos campus par l’entremise d’un programme de mobilité.

Mobilité sortante

Chaque année, plus de 1 000 étudiants et étudiantes de l’UdeM séjournent à l’étranger pour y suivre des cours ou y effectuer des activités de formation, de recherche ou des stages.

Ils vivent ainsi des expériences enrichissantes et acquièrent des habiletés interculturelles et un ensemble de compétences favorables à leur développement personnel et professionnel.

Pour en savoir davantage

Mobilité entrante

Les étudiantes et étudiants internationaux sont de plus en plus nombreux à converger vers l’UdeM pour entreprendre des séjours d’études ou de recherche. Chaque année, l’Université de Montréal accueille plus de 1 000 étudiants et étudiantes des quatre coins du globe dans le cadre d’un programme de mobilité. Cela, sans compter ceux qui viennent étudier à l’UdeM dans un programme régulier.

Pour en savoir davantage

 

Recherche internationale

L’UdeM compte parmi les plus grandes universités de recherche dans le monde et elle se classe quatrième au pays pour le volume de ses activités de recherche.

Formation internationale

L’internationalisation des études est l’une des priorités de l’Université de Montréal. Au fil du temps, l’UdeM et la DAI ont conclu des ententes de collaboration avec de nombreux établissements à travers le monde. Par son programme de financement, la DAI contribue à intégrer la notion d’internationalisation dans les unités d’enseignement et de recherche.

Elle soutient :

  • Des formules d’enseignement collaboratif avec des partenaires étrangers (écoles d’été, ateliers-terrains, séminaires, etc.);
  • Des programmes conjoints et de codiplomation;
  • La mobilité professorale pour l’internationalisation des cursus.

Coopération internationale

Vision 

Grâce à son savoir-faire pluridisciplinaire en formation comme en recherche, et à son engagement dans et avec les communautés, l’Université de Montréal collabore avec ses partenaires situés dans des pays tiers pour contribuer à un enrichissement mutuel des savoirs et des expertises, réaliser des projets responsables, éthiques et citoyens cohérents avec ses valeurs de diversité, d’équité et d’inclusion, et ainsi réfléchir aux conditions d’un avenir meilleur et durable pour tous et pour toutes.

 

Mandats 

Le Vice-rectorat aux partenariats communautaires et internationaux s’engage dans des collaborations internationales en soutenant des projets de type recherche-action, de transfert d’expertise, d’assistance technique, notamment avec des partenaires issus de pays à ressources limitées, dans un but de partage et d’échanges de connaissances et de renforcement des communautés locales.

La Direction des affaires internationales contribue à l’élaboration de projets de coopération internationale et à l’identification de financement en accompagnant les unités, le corps professoral, les chercheurs et chercheuses de même que la communauté étudiante dans leurs demandes aux organismes subventionnaires, dans la gestion et la mise en œuvre de projets ainsi que dans leur valorisation.

Description

Les initiatives de coopération internationale peuvent prendre différentes formes, les plus connues étant la réalisation de projets ou de mandats de consultation. Conçus conjointement tout en étant bénéfiques pour l’ensemble des parties, les projets peuvent comprendre différentes activités telles que l’analyse de besoins, l’évaluation des programmes d’études, la conception de matériel pédagogique, le renforcement de capacités, la gouvernance universitaire, et le soutien aux systèmes et infrastructures dans lequel s’inscrit le partenariat à la coopération. L’Université de Montréal peut également mettre à disposition des experts et des expertes pour des mandats de consultation afin de répondre à des besoins spécifiques exprimés par des partenaires.

Ces initiatives sont généralement financées par des bailleurs de fonds internationaux impliqués dans l’aide publique à la coopération internationale (le système des Nations Unies, les banques multilatérales de développement, les agences bilatérales, les fondations).

Elles sont susceptibles de mobiliser l’ensemble de la communauté, que ce soit les étudiants et étudiantes, les membres du corps professoral, le personnel des unités et les services, mais aussi les personnes diplômées et retraitées.